fbpx Organisation des camps 2020 : toutes les mesures | Les Guides
Publié le 20/05/2020

 

Les camps sont autorisés et c'est une très bonne nouvelle pour toi et tes Animés. Retrouve Le Protocole d'organisation des camps Guides qui comprend toutes les mesures et conditions indispensables à l'organisation de ton camp. Il est inspiré du protocole de la Ministre de la Jeunesse en Fédération Wallonie - Bruxelles et a été co-construit par des bénévoles Guides, des experts pédiatriques ainsi que des experts de la santé. Ne sois pas surpris si certains points diffèrent de la circulaire et des réalités d'autres Mouvements, c'est pour coller davantage à ta situation.

Sache que ta patience, ta motivation et ta créativité ont été et seront toujours, un moteur extraordinaire. Tu es un élément essentiel du Mouvement, nous sommes très fier de te compter parmi nous et nous tenions à te remercier encore et encore pour tout ce que tu fais pour les Guides à chaque instant.

Consulte et télécharge en bas de page la version liseuse du Protocole d'organisation des camps Guides.

Généralités

Ce protocole s’applique à l’ensemble des membres du Mouvement.

Les camps en Belgique sont autorisés à partir du 1er juillet 2020.
Par conséquent, il n’est pas autorisé d’organiser un camp ou un pré-camp avant cette date.

La Fédération interdit les camps itinérants.

Principe de la « bulle »

Les participants aux camps des mouvements de jeunesse seront répartis dans des bulles de contacts de maximum 50 personnes, Staffs et intendants inclus.

Une personne ne peut en aucun cas être membre de plusieurs bulles simultanément.

Par souci de transparence envers l'ensemble des participants, si un membre d'une bulle prévoit d’enchainer avec une autre bulle endéans les 14 jours, et sans avis contraire du gouvernement, les participants aux deux bulles seront préalablement informés de la situation.

La bulle est définie comme ceci

ll s’agit d’un groupe de participants de maximum 50 personnes incluant Animés, Animateurs et intendants dans lequel les règles concernant le port du masque et le respect de la distanciation sociale seront assouplies même s’il reste recommandé d’éviter les contacts intenses entre les personnes. Elles sont identifiées dès le départ dans un registre ne disposant que de 50 places et qui est non modifiable.

En respectant ce concept de bulle et ses règles, le partage d’un dortoir ou de tentes entre les participants appartenant à une même bulle sera, dès lors, autorisé. 

Les contacts avec l’extérieur seront limités au maximum. En cas de contact avec des personnes extérieures à la bulle, outre les mesures de distanciation, le port du masque sera obligatoire pour les Animateurs, intendants, Aventures, Horizons et Routes.

Tout individu se joignant au groupe, à une partie de groupe ou à un de ses membres, sans respect des mesures liées à la rencontre de la bulle avec des personnes extérieures (y compris au pré-camp, et même s’il ne reste pas durant le camp) doit être comptabilisé comme 1 membre de la bulle.

Si un camp compte plusieurs bulles de 50 personnes, il devra être organisé de telle manière qu’il n’y ait aucun contact entre ces bulles.

La Fédération encourage au maximum, et dans la mesure du possible, la tenue des camps sous le format « 1 endroit de camp = 1 bulle ».

Si après analyse des possibilités, aucune autre alternative n’est possible, on peut retrouver 2 cas de figure sur un même endroit de camp :

  • Un camp qui ne comporte qu’une seule bulle de max. 50 personnes
    L’ensemble des participants (Animateurs, Animés et intendants) se côtoie au sein de la bulle sans recommandations en termes de port de masque ou de distanciation sociale. La bulle est fixe, c’est-à-dire que les membres de la bulle ne peuvent pas échanger leur place avec des personnes extérieures à cette bulle ou des membres d’une autre bulle.
  • Un camp qui comporte plusieurs bulles de max. 50 personnes/bulle
    Chaque bulle devra clairement et facilement être identifiée (foulard spécifique, casquette, signe d’appartenance…) 

Chacune des bulles devra disposer d’une infrastructure séparée/différente comprenant la zone de couchage, les zones de repas, les espaces de jeu, les installations sanitaires. Si la « privatisation » de ces zones n’est pas possible sur le camp, et à l’exception des zones de couchage qui doivent être strictement distinctes entre les bulles, les autres zones peuvent être utilisées alternativement par plusieurs bulles à condition qu’il n’y ait jamais de contact entre les bulles et à condition de les désinfecter entre deux usages, sans oublier d’aérer.

L’encadrement sera fixe par bulle. Il n’est donc pas imaginable que des Animateurs animent tantôt les Animés d’une bulle, tantôt ceux d’une autre...

Même si dans le cas d’un camp multi-bulles, nous recommandons la présence d’équipes distinctes d’intendance pour chaque bulle et puisqu'une personne ne peut être membre de plusieurs bulles, 2 options s'offrent à une équipe d'intendance qui cuisinerait malgré tout pour 2 bulles :

  • Option 1 : l’équipe d’intendance se rattache à une bulle avec laquelle elle ne devra pas porter le masque et respecter les distanciations, mais sera alors considérée comme contact extérieur pour l'autre bulle avec application des mesures strictes de distanciation et port du masque lors de ses contacts (les plus limités possible).
  • Option 2 : l’équipe d’intendance se considère comme une bulle à part entière et respecte strictement les mesures de distanciation et de port du masque lors des contacts, les plus limités possibles, avec les différentes bulles (cela sous-entend qu’ils cuisineront et assureront l’intendance, mais n’encadreront pas la distribution des repas ni les vaisselles qui devront être prises en charge par des membres de la bulle concernée). Toutes les interactions avec les autres bulles devront être indiquées dans les registres des bulles concernées.

Dans la mesure du possible, chaque bulle disposera de son propre matériel de camp. Les objets qui ne peuvent pas être répartis (matériel trop onéreux, difficilement transportable…) pourront tout de même être partagés entre les groupes à condition que les surfaces de contact soient désinfectées entre chaque utilisation par des bulles distinctes. Des informations plus détaillées concernant l’entretien et les types de produits à utiliser seront communiquées ultérieurement.

Dans tous les cas de figure, le départ d’un individu d’une bulle est définitif. Celui-ci compte quand même dans le total des 50 personnes de la bulle jusqu’à la fin du camp.

La notion de départ du camp est définie comme étant le fait de quitter le camp et d’avoir des interactions sociales extérieures à la bulle, en dehors des besoins propres à la bonne tenue du camp (ex : retour d’un Animateur ou Animé dans sa bulle familiale ou professionnelle, ne fût-ce que pour une nuit, fugue d’un Animé...).

Visites

Toute personne qui n’est pas membre de la bulle est considérée comme une personne extérieure.

L’interaction de personnes extérieures avec la bulle est à limiter au maximum. Si l’interaction n’est pas nécessaire ou peut être évitée, elle ne doit pas avoir lieu.

Les visites de courtoisie (ami.e.s, anciens...) sont donc strictement interdites.

Les Staffs d’Unité

Les Staffs d’Unité sont autorisés à déléguer une seule personne par camp en vue d’assurer un support auprès de l’équipe d’Animateurs et d’intendants et de les aider à la bonne mise en application des mesures exigées. Cette personne ne doit pas obligatoirement être membre du Staff d’Unité et est de toute façon considérée comme une personne extérieure à la bulle.

Ainsi, en sa présence, qui sera limitée au maximum, les Animateurs et intendants en contact avec elle et la personne elle-même devront porter un masque et respecter les mesures de distanciation sociale.

Sauf en cas de réelle nécessité, la personne déléguée par le Staff d’Unité n’aura pas de contact avec les Animés. Si un contact avec un Animé est toutefois absolument nécessaire, le port du masque sera également de rigueur pour l’Animé (dans les Groupes Aventures, Horizons et Routes).

Dans la mesure du possible, le Staff d’Unité veillera à ce que la personne ne se rende pas sur plusieurs camps.

Les Cadres

Les Cadres de Région/Formation/Membres de l’EF/CA/Carrick ne sont pas autorisés à effectuer des visites de courtoisie sur les camps. Seul un Cadre dûment mandaté par la Cellule de Crise Guide sera autorisé à se rendre sur un camp.

Cette personne sera considérée comme une personne extérieure à la bulle.

En sa présence, les Animateurs, intendants et les Aventures, Horizons et Routes en contact direct avec le Cadre, ainsi que ce dernier, devront porter un masque et respecter les mesures de distanciation sociale.

Les parents

Les parents ne sont pas autorisés sur le camp.

Toutefois, si les circonstances requièrent le retour de l’enfant à la maison, notamment pour raison de maladie ou blessure, les parents seront contactés et autorisés à venir rechercher un enfant.

Ils sont considérés comme personnes extérieures à la bulle, resteront dans la mesure du possible en « zone tampon » et devront porter un masque et respecter les mesures de distanciation sociale.

Il n’y aura pas de journée des parents ni aucune autre activité en leur présence (que ce soit en début, en cours ou en fin de séjour).

L’aumônier

L’aumônier ne sera pas autorisé à venir sur les camps cette année, étant donné que la circulaire insiste sur l’importance de limiter les contacts entre la bulle et les personnes extérieures et que ce protocole prévoit que les personnes extérieures n’auront pas de contact non strictement nécessaire avec les Animés.

Participation, arrivée et départ des enfants

Aucun participant (Animé, Animateur ou intendant) étant malade au moment du départ ou ayant été malade dans les 5 jours précédant le départ ne pourra participer au camp.

Les participants qui font partie des groupes à risque (cf. liste annexée) ne peuvent prendre part au camp qu’avec l’autorisation de leur parent/responsable légal. Le conseil du médecin traitant est recommandé en cas de doute.

Un participant qui est ou devient malade au camp ne pourra pas continuer à y participer. Les encadrants organiseront son rapatriement avec ses parents.

Pour l’arrivée/départ des Animés, une « zone tampon » de dépôt et/ou récupération sera clairement définie et matérialisée sur le camp ou au lieu de rassemblement.

Afin de réduire les risques d’engorgement lors de l’accueil ou du départ des participants, il est recommandé de définir des plages horaires par Sizaine, Patrouille, tranche d’âge, par exemple.

Voici les points d’attention (valables pour tous les Groupes) :

  • Le principe général est que les personnes extérieures (en ce compris les parents/accompagnants) ne sont pas autorisées dans l’enceinte de l’endroit de camp (au-delà de la zone « tampon »).
  • Un Animateur (porteur d’un masque et gardant ses distances) se tiendra à disposition pour gérer l’administration.
  • Les parents/accompagnants seront invités à décharger les bagages qui seront pris en charge par des membres de la bulle (après leur départ).
  • Après avoir salué l’Animé, le parent/accompagnant quittera la zone dans les plus brefs délais.
  • Les parents/accompagnants ne sont pas autorisés à installer le couchage des enfants. Celui-ci sera pris en charge par des membres de la bulle.
  • Après chaque départ de parent/accompagnant, les Animateurs ayant eu des contacts avec lui/elle se laveront les mains à l’eau et au savon ou, à défaut, à l’aide d’une solution hydroalcoolique.
  • Lors de l’installation des couchages, les Animateurs/intendants procèderont à une désinfection de ceux-ci.

Il n’y aura ni « journée des parents », ni rassemblement avec les parents/accompagnants que ce soit au début, pendant ou à la fin du camp.

Liste des patients à risque en pédiatrie FR

Registre de présences, fiches médicales et traçage

Tout au long de la durée du camp, l'Animateur ou l’intendant qui sera désigné pour assurer cette fonction enregistrera les présences ainsi que les différentes interactions. Les implications seront les suivantes :

  • Tenue d’une liste des membres de chaque bulle
  • Enregistrement des contacts extérieurs tels que les fournisseurs, la police, un Chef d’Unité, M. ou Mme Camp, des parents, le propriétaire...
  • Décrire les interactions avec d’autres bulles (par exemple, partage d’un même endroit pour un repas, réunion de Staff entre membres de Staff de 2 bulles avec masque et maintien des distanciations...)

Les fiches médicales seront tenues à jour et accompagnées des autorisations parentales et/ou médicales en ce qui concerne les groupes à risque.

Ces données peuvent être demandées à tout moment par les inspecteurs corona dans le cadre du traçage d’éventuelles personnes infectées.

NB : Des formulaires types seront proposés parmi les outils qui seront mis à disposition des Groupes.

Règles d’hygiène renforcées

Télécharger la Fiche médicale Guide

  • Tous les participants doivent se laver les mains avant et après chaque activité, les repas et le passage aux toilettes. 
  • Les locaux ou les tentes doivent être régulièrement aérés.
  • Les surfaces de contacts (bancs, chaises, sanitaires…) seront régulièrement nettoyées.
  • L’eau courante sur le camp n’est pas obligatoire, mais souhaitable. L’important est de bien se laver les mains à l’eau et au savon et les sécher (ou à défaut de cette possibilité de choix, à l’aide d’une solution hydroalcoolique).
    Veiller à un approvisionnement en eau suffisant durant toute la période du camp.
  • Sensibiliser les participants à tousser dans leur coude et à utiliser des mouchoirs à usage unique.
  • Les participants veilleront à éviter les contacts intenses lors des jeux ou des activités, pas de contact au niveau du visage... 
  • Éviter les jeux où ils doivent se toucher le visage, attraper un bonbon dans un bassin de farine, mordre une pomme suspendue, gouter des ingrédients en replongeant la cuillère dans le récipient....
  • En dehors de la bulle, dès que le risque de croiser une personne extérieure existe, les Animateurs et intendants de tous les Groupes ainsi que les Animés des Groupes Aventures, Horizons et Routes devront obligatoirement porter un masque qui couvre la bouche et le nez.
  • Les soins de plaies devront être dispensés aux Animés de plus de 12 ans avec un masque buccal et éventuellement des gants.
  • En cas d’utilisation de matériel proposé par des personnes extérieures, il faudra veiller à ce qu’il soit proposé et/ou livré dans le respect des mesures d’hygiène.
  • Les Animateurs seront attentifs plus que jamais au respect des heures de sommeil des Animés et des Animateurs. En effet, la fatigue a un impact sur le système immunitaire.

Animations/activités

Les activités pendant le camp seront organisées autant que possible en plein air. Elles seront organisées dans la mesure du possible et, de préférence, un maximum sur l’espace « camp » (cour, prairie, bois, jardin...) en répartissant les bulles sur la capacité la plus étendue possible de la surface et des infrastructures louées pour le camp.

Les activités en contact physique entre les bulles ne seront pas possibles. Les activités sans contacts physiques entre les bulles, mais pour lesquelles les bulles sont rassemblées telles que les rassemblements, les veillées, les feux de camp, les « boums »... sont également interdites.

Il est interdit d’organiser des promenades avec la bulle en raison du risque de contact avec des personnes extérieures.

Les déplacements nécessaires avec la bulle en dehors de l’endroit de camp dont le but est de se rendre sur la zone d’activité/d’animation se feront en empruntant le chemin le plus direct permettant à la bulle le moins de risques de contact possible avec les personnes à l’extérieur.

Hike

Un hike est à comprendre comme une marche (dont la distance maximale à parcourir en fonction du Groupe est définie dans le Code Guide) ou une excursion en journée des Animés, avec ou sans Animateurs. La définition prévoit la possibilité de logement à l’extérieur du camp pour certains Groupes.

Étant donné que le protocole du Ministère de la Jeunesse déconseille d’organiser des promenades avec la bulle en raison du risque de contact avec des personnes extérieures et étant donné que l’absence éventuelle d’Animateurs à l’occasion de ces balades ne permet pas de veiller au respect des règles, la Fédération interdit cette activité.

  

Nuitée(s) à l’extérieur du camp

Toute nuitée à l’extérieur du camp est strictement interdite.

  

Animations hors du camp

Si la bulle ou une partie de la bulle part en animation hors du camp (prairie/zone boisée autorisée), elle devra suivre les mesures concernant le contact avec des personnes extérieures (conserver les distanciations sociales en cas de rencontre et, au besoin, port du masque pour les Guides Aventures, Horizons, Routes ainsi que les Animateurs et intendants.

De même, et afin de ne pas prendre de risques inutiles, les animations dans les zones habitées sont interdites.

Pour rappel, le porte-à-porte est interdit, comme indiqué dans la position commune des mouvements de jeunesse. En ces temps particuliers, cela est d’autant plus applicable. Par extension, le Code Guide reste également d’application pendant l’année et le camp (pas de virées, de droppings/largages...).

Activités spécifiques hors camp (location, parcours de corde, piscine, lieux de loisirs... )

Étant donné que chaque bulle est fixe et que l’objectif est que la bulle ait le moins de contacts possible avec des personnes extérieures, la participation à des activités spécifiques hors camp (location de kayaks, parcours de corde, musée, piscine, lieux de loisirs…) est interdite par la Fédération.

  

Contacts avec d’autres camps

Étant donné que chaque bulle est fixe et qu’il ne peut en aucun cas y avoir de contact physique entre plusieurs bulles, les contacts avec d’autres camps sont de ce fait interdits. Plus que jamais les virées (déjà interdites par le Code Guide et la position commune GSB) seront sanctionnées.

Procédure de gestion de cas de COVID-19 (suspect ou avéré)

Procédure de gestion de cas de COVID-19 (suspect ou avéré

mis à jour le 24 juin 2020

Ce chapitre du Protocole d’organisation des camps Guides 2020 est extrait de la procédure établie avec l’apport de la Pediatric Task Force, Ambrassade, des fédérations scoutes francophones, des associations de médecins traitants dont le collège francophone de Médecine Générale, Domus Medica et SSMG, des syndicats médicaux AADM, BVAS et KARTEL, Sciensano, des représentants des soins infirmiers pédiatriques, des pédopsychiatres, des représentants de l’ONE et de Kind&Gezin, et est basé sur l’état actuel des connaissances concernant la pandémie SARS-CoV-2. La procédure a été validée par le RMG le 19 juin 2020.

Généralités

  • Chaque bulle prévoira un espace pouvant être organisé en cas de nécessité de mise en quarantaine d’une personne malade durant le camp : masques de type chirurgical ou en tissu disponibles, local bien aéré, jeux à disposition en fonction de l’âge, mais pouvant être facilement désinfectés, zone de couchage, personne responsable de la quarantaine désignée.

  • Chaque bulle désignera une personne « médicale » de contact durant le camp, qui sera l’intermédiaire entre le camp et le médecin référent de l’enfant/jeune. Cette personne médicale de contact n’a pas obligatoirement une formation médicale. Cela peut être l’Animateur Responsable ou le responsable « pharmacie » du camp. La personne médicale de contact a connaissance de l’état de santé des participants au début du camp, dispose des coordonnées des encadrants, de la liste des participants avec leur numéro de registre national (carte kids ID ou vignette de mutuelle, des numéros de contact des personnes responsables du participant ainsi que de son médecin référent, et du poste médical de garde local (1733) et du service d’urgence de l’hôpital le plus proche du camp.

Si un participant tombe malade

Symptômes évocateurs du Covid-19 (définition de Sciensano adaptée)

Un cas possible de COVID-19 CHEZ UN ENFANT/JEUNE est une personne avec au moins un des symptômes majeurs suivants d’apparition aiguë, sans autre cause évidente :

  • fièvre (>= 38°C) ;
  • toux importante ;
  • difficultés respiratoires (en dehors d’une crise d’asthme) ;
  • douleur thoracique sans avoir reçu de coup ou de traumatisme ;
  • perte de l’odorat ou du gout ;

OU - au moins deux des symptômes mineurs suivants, sans autre cause évidente :

  • douleurs musculaires ;
  • fatigue inhabituelle pour l’activité ;
  • nez qui coule ( ! si enfant allergique connu : éternuements, nez qui coule ou yeux rouges/qui chatouillent sont plutôt un signe d’allergie) ;
  • maux de gorge ;
  • maux de tête ;
  • perte franche d’appétit ;
  • diarrhée aqueuse sans vomissements.

OU - une aggravation de symptômes respiratoires connus (asthme, par exemple), sans autre cause évidente.

Un cas possible de COVID-19 CHEZ UN ADULTE reprend la même définition, mais la fièvre doit être accompagnée d’au moins un autre symptôme majeur ou mineur.

Pour toutes les autres causes habituelles de consultation médicale sur un camp, par exemple : chute, piqures d’insecte… : les procédures des années précédentes restent d’actualité = médecin généraliste local, poste de garde (1733) ou urgences de l’hôpital le plus proche. En cas de besoin, appeler le 112.

Si un participant présente ces critères :

  1. Mise en quarantaine dans l’espace prévu avec masque de type chirurgical ou en tissu si >12 ans (si plusieurs cas suspects, idéalement utiliser des espaces de quarantaine différents). L’accompagnant devra porter le masque également.

  2. Prise de la température axillaire (sous le bras) et administration éventuelle d’une dose de paracétamol si fièvre > 38°C ou douleur.

  3. Appel des parents pour les prévenir et leur demander de venir chercher le participant dès que possible et de consulter un médecin endéans les 24h pour que le participant malade soit testé (lettre à remettre).

  4. Appel de la Cellule de Crise des Guides pour signaler le déclenchement d’une procédure « participant malade» au 0498/94.22.02. Durant cette phase : la bulle-camp reste sur son lieu de camp et poursuit celui-ci, toujours sans avoir de contact avec une autre bulle ou des personnes extérieures (sauf parents du participant ou médecin si urgence, ou pour ravitaillements en nourriture/eau). Pas de masque ni de distanciation sociale entre les participants jusqu’au résultat du test du participant malade. PAS D’INITIATIVES D’INTERRUPTION DE CAMP NI DE CONTACT AVEC LES AUTRES PARENTS POUR SIGNALER LA SITUATION DURANT CETTE PHASE.

  5. À tout moment, en cas d’inquiétude sur l’état de santé du participant, se rendre dans le service d’urgence de l’hôpital le plus proche ou contacter le 112 ou le poste médical de garde (1733) pour faire une évaluation médicale du participant avant son départ au domicile (emporter l’Autorisation parentale et la Fiche médicale du participant).

  6. Le médecin référent de l’enfant/jeune consulté par les parents ou le médecin consulté en urgence décidera de réaliser dès que possible un test COVID si cela s’avère nécessaire (si le test est positif, le résultat est transmis au contact-tracing par le laboratoire).

    • Si le participant a été testé négatif, le camp se poursuit, mais le participant malade ne peut réintégrer la bulle-camp.

    • Si un participant a été testé positif, le résultat sera signalé par le laboratoire à Sciensano et le testing/tracing se met en place.
      Le service de contact-tracing prend contact avec la personne médicale de contact du camp (éventuellement via le participant index ou la Cellule de Crise) et vérifie que les coordonnées de contact des participants et le Registre des contacts avec une personne extérieure à la bulle sont complets. Lorsque tout est vérifié, la bulle-camp peut être dissoute, le camp s’interrompt et les participants rentrent chez eux pour être mis en quarantaine et testés. Les Animateurs remettent la lettre type « contact à risque élevé » aux parents, signalant que le participant revient d’un camp interrompu pour cas de COVID confirmé et doit être testé. Cette lettre est à remettre également au médecin référent du participant (veiller à apporter suffisamment d’exemplaires imprimés au camp). La Cellule de Crise des Guides est informée de l’interruption du camp via le 0498/94.22.02.

    • Si un participant tombe malade jusqu’à 2 jours après la fin du camp (jour de retour à la maison = Jour 0)
      Chaque bulle prendra soin de distribuer systématiquement une lettre informative (lettre type « camp sans cas possible », préalablement imprimée) aux parents à la fin du camp (ou veillera à l’envoyer par mail le jour du retour du camp). Cette lettre expliquera la procédure à suivre scrupuleusement si un participant tombe malade jusqu’à 2 jours après la fin du camp (le jour de retour à la maison étant le jour 0).

      Si un enfant tombe malade endéans les 2 jours suivant la fin du camp, tous les autres participants devront rester en quarantaine à leur domicile et devront être testés.

Conséquence du testing des participants (pendant ou après le camp)

  • Participant testé positif : pas de participation à une autre bulle-camp avant 7 jours ET absence complète de symptômes pour au moins 3 jours.

  • Participant testé négatif ou non testé : pas de participation à une autre bulle-camp avant 14 jours après le dernier contact à haut risque (en raison de la période d’incubation possible malgré un test encore négatif).

Communication sur les mesures

Tous les acteurs impliqués dans le camp (participants, parents, fournisseurs…) seront informés des règles et des mesures prises.

Des accords clairs seront conclus avec tous les participants au camp concernant les mesures prises, et cela sera soutenu (visuellement) par une communication/des pictogrammes.

La Fédération proposera des outils de communication pour aider les Staffs dans cette communication.

Préparation et engagement de camp

La Fédération laisse la liberté aux Staffs d’Unité et Cadres de Région de demander ou non des adaptations aux préparations de camp déjà transmises, en fonction des besoins analysés lors de leur lecture.

Étant donné les nouvelles règles apportées dans ce protocole, chaque Staff devra néanmoins signer un nouvel Engagement de camp. Celui-ci apporte des précisions quant aux mesures supplémentaires et/ou modifiées reprises dans ce document et/ou les suivants. Par sa signature, le Staff s’engage à les respecter et reconnait avoir été informé de la possibilité de contrôle de ces dernières, pouvant entrainer, le cas échéant, l’annulation du camp en cas de non-respect.

Engagement de camp

Camp à l’étranger

Suite à la publication au Moniteur Belge en date du 5 juin 2020 d’un Arrêté ministériel modifiant l’arrêté ministériel du 23 mars 2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19, il est autorisé à partir du 1er juillet 2020 d’organiser des camps d’été à une distance maximale de 150 kilomètres des frontières belges.

Ceci signifie de facto que tous les camps prévus à une distance supérieure ne peuvent avoir lieu.

De plus, à la lumière du CNS du 3 juin, les avis et conseils pris par la Fédération, attiraient notre attention sur les possibles risques en termes de couverture d’assistance et de sécurité sanitaire en cas de soucis, spécialement en cas de rapatriement et/ou de mise en quarantaine.

Nous sommes conscients que cette mesure peut apporter son lot de frustrations face à l’annulation d’un projet qui a déjà nécessité probablement beaucoup d’énergie et de ressources. Nous ne pouvons cependant qu’insister sur la préoccupation première de la Fédération mais aussi des experts ayant présenté la mesure, qui est de garantir la sécurité du Mouvement et de ses membres.

Nous espérons sincèrement que tu pourras organiser un camp en zone autorisée, en respectant ce Protocole d’organisation des camps Guides 2020. N’oublie pas d’adapter les informations dans SCRIBe dès que possible.

Documents administratifs 2020 – spécial Covid-19