Les 2 décembre, des centaines de Guides ont participé à la marche pour le climat. Ils ont voulu faire passer un message fort : exiger une justice climatique et la prise de décisions concrètes, dès maintenant.

Nous avons rencontré les Animateurs de la 5e Saint-Julien (BE) et de la 33e Saint-Clément (BS) qui nous expliquent les raisons de leur participation.

Pourquoi participez-vous à la marche pour le climat, aujourd’hui ?

« On fait la marche pour le climat car on veut aider à faire bouger les choses. On veut voir un changement et du coup, on a trouvé ça super important d’être ici pour montrer qu’on soutient le changement ! », expliquent les Animateurs de la 5e Unité BE.

C’était important pour vous de venir en tant que mouvement de jeunesse ?

« Oui, car en tant que chefs, on veut inculquer certaines valeurs et certaines manières de voir les choses aux Guides. Il faut qu’elles comprennent que c’est elles qui doivent porter le message car elles sont la jeunesse et qu’elles représentent les générations futures », Animatrice Aventure de la 5e BE.

«Pour moi, et en tant que Guides, c’est important de manifester pour le climat et pour un meilleur futur. Montrer à nos politiques que c’est le système qu’il faut changer. J’ai l’impression que les politiques ont plus peur de changer le système que de sauver la planète. Je trouve ça absurde! L'objectif est aussi de montrer nos Guides qu'il est important de faire attention la nature et tout ce qui nous entoure. Les Guides, ce n'est pas juste de l'animation, c’est aussi former la jeunesse à tout ça, Animatrice Lutin de la 33e BS.

Pendant l’année, réalisez-vous des activités qui sensibilisent les Guides au climat ?

« Dans notre compagnie, on essaie d’être Zéro déchet dans nos pique-niques, on fait de la sensibilisation par des jeux, des activités,... En plus, bientôt, on a comme projet d’organiser une marche « climarche », c’est-à-dire une marche dans notre quartier où on va ramasser tous les déchets. On essaye de faire des petites actions pour montrer au quartier, aux citoyens que c’est bien de se bouger et d’essayer de changer ses modes de consommations », expliquent les membres de la 5e BE

De leur côté, les animateurs de la 33e «incite les Guides à prendre des gourdes, boites à tartine, à venir aux réunions en vélo, à pied, faire du covoiturage, plein de petites choses comme ça. Au camp aussi, on les incite notamment à utiliser moins de plastique. En tant que chef, on essaie de faire attention à tout ça le plus possible. L’idée de faire un camp zéro déchet et d’acheter en vrac est aussi en place.

Pensez-vous que des manifs comme celles-ci peuvent avoir un réel impact ?

«Je pense que c’est illusoire de penser que tout va changer du jour au lendemain mais comme il y a eu des manifs de ce genre dans toute l’Europe, ça peut monter aux politiques qu’il est temps de bouger, concluent les Animateurs de la 33e BS.

Merci à la BS 42 et la BE 77 pour leur photos