Du fun en période de covid : pari tenu !

Continuer l’animation est vite apparu comme une évidence pour Joëlle, Animatrice de la 38e BE et Maxime et Thibaut, Animateurs à la 42e (du côté des Scouts). Des e-réunions avaient déjà vu le jour lors du premier confinement, et quel succès ! Cette fois-ci, rebelotte, avec un « Lockdown Trophy ». Les Animateurs Aventures et Éclaireurs ont pris le pari de proposer, coute que coute, du fun à leurs Animés. Chapeau bas à ce travail d’équipe réalisé uniquement à distance.

Du fun en période de covid : pari tenu !

 

Le « Lockdown Trophy », ça consiste en quoi ?

« Le principe du "Lockdown Trophy" est assez simple », commence Maxime. « C'est une animation en distanciel qui demande aux Animés de réaliser individuellement différents défis. Plus concrètement, il s'agit d'un grand jeu où l'objectif est d'engranger un maximum de points, par Patrouille, sur deux semaines. Les Animés ont deux façons de faire gagner des points à leur Patrouille. La première consiste en une recherche de balises dans Bruxelles. Une trentaine de balises sont répertoriées sur une carte interactive que nous leur avons concoctée. Individuellement, en se munissant d'un objet qualifié d’« objet du jour », les Animés prennent quotidiennement des photos d’eux aux différentes balises pour les faire valider. En fonction du moyen de transport utilisé par l'Animé, le nombre de points attribués change. La deuxième façon de gagner des points est de réaliser un des 30 défis que nous leur avons préparés. Plus le défi est difficile, plus il leur rapportera. À la fin des deux semaines, la Patrouille gagnante sera celle ayant amassé le plus de points. »

Animer en période de covid, c’est un pari osé ?

« Plutôt, oui ! Le niveau d'alerte 4 et le fait de ne plus se voir que pendant des réunions en ligne ont fait baisser la motivation des Animés... Du coup, proposer un nouveau jeu qui se ferait uniquement à distance n'était pas forcément gagné d'avance. Il fallait trouver une idée suffisamment motivante et inspirante et qui respectait les mesures sanitaires. Nous nous sommes lancés dans la préparation sans trop savoir ce que ça allait donner en se disant que notre idée valait la peine d'être testée », explique Maxime.
« De septembre jusque fin octobre, nous avions pu animer en présentiel, en portant un masque. Ça se passait bien et nous n’avons pas eu de problème. Ce n’est qu’après le passage au niveau d’alerte 4 que nos plans ont dû changer radicalement », continue Joëlle.

Pourquoi voulez-vous continuer à animer, même à distance ?

Pour Joëlle, continuer l’animation est primordial pour la cohésion de groupe : « c’est important que nos Animés voient du nouveau et qu’ils comprennent que l’animation en présentiel est prête à être lancée dès que les autorités le permettront. C’est aussi leur démontrer que le Staff est encore plus motivé et toujours là pour eux. Nous voulons garder ce lien créé entre les Animés et Animateurs, parce que finalement, à chaque réunion nous nous amusons autant que les Animés. »
De son côté, Thibaut explique qu’ils ont décidé de créer un jeu pour « justement les faire sortir de chez eux et qu'ils puissent garder contact d'une manière différente. C’est un sacré challenge de garder nos Animés motivés parce qu’ils sont constamment sur leur ordinateur pour l’école… C’était à nous de trouver le moyen créatif de les surprendre avec quelque chose de nouveau ».

Le travail d’équipe, ça paye toujours ?

Joëlle en est convaincue, le succès est dû avant tout au travail d’équipe effectué par les Staffs Aventures et Éclaireurs : « Ce fut l’atout le plus important durant la préparation du jeu, comme il l’est encore. Durant deux semaines, chaque jour, les membres des Staffs comptent les points, envoient des mails, communiquent des énigmes...
De plus, le jeu a pris une telle ampleur que d’autres Staffs, le Staff d’Unité, des Anciens et d’autres encore ont créé leurs propres Patrouilles et jouent le jeu avec un grand enthousiasme. Sans entraide, l’organisation tomberait à l’eau. » Thibaut n’en pense pas moins : « l'organisation a fonctionné à merveille et tout le monde a mis la main à la pâte. Chacun y a ajouté sa touche et nous avons pu discuter de certains points pour trouver des solutions. Nous sommes très fiers de notre jeu et d’avoir réalisé cela. »

Que retiendrez-vous de cette expérience ?

Thibaut retiendra simplement que « le confinement n'est pas un carcan de l'animation, il nous pousse simplement à élargir notre champ de possibilités ! ».
Pour Maxime, cette expérience est « un souvenir inoubliable. Nous ne nous attendions pas à ce que le jeu rencontre un tel succès et je m'étonne encore de jour en jour de ses capacités. Tous les participants nous remercient sans cesse et cela nous procure énormément de plaisir à les voir heureux et se donner à fond. »
Joëlle, de son côté, estime « qu’il faut savoir s’adapter à des circonstances compliquées et ne pas abandonner, mais plutôt chercher à fortifier le groupe, en s’associant avec un autre Staff, par exemple ».